Categorie archief: Artikelen

Brune, Smith, Ivan et Castro: l’histoire selon Pierre Bergounioux

‘Brune, Smith, Ivan et Castro: l’histoire selon Pierre Bergounioux’, Études romanes de Brno, 33, 1, 2012, 235-249.

bergounioux1[1]Cet article est centré sur sur quatre textes brefs de Pierre Bergounioux (1949). Dans La mort de Brune, paru en 1996, Bergounioux revient sur l’enfant qu’il fut à Brive, sa ville natale; l’un de ses souvenirs concerne un tableau représentant Brune mourant. Cela l’amène à remonter à l’époque de la Révolution et à retracer la carrière de ce Brune, l’un des rares grands hommes de Brive, militaire révolutionnaire, devenu maréchal sous Napoléon, et assassiné par les royalistes à Avignon en août 1815. Basé sur un documentaire vu à la télévision au milieu des années 60, B-17 G (2001), oeuvre de commande, relate les derniers moments d’un bombardier américain abattu par un chasseur allemand en 1944. Le protagoniste de ce drame est l’un des mitrailleurs du Boeing, baptisé Smith par Bergounioux. Dans la lignée de B-17 G se situe une autre oeuvre de commande, parue fin 2010, qui comporte un bref récit et un essai, intitulés respectivement Le Baiser de sorcière et Le Récit absent. Le destin du protagoniste du Baiser de sorcière, un jeune tankiste soviétique, baptisé Ivan, tué avec son équipage dans les rues de Berlin fin avril 1945, rejoint celui de Smith. L’essai, Le Récit absent, est centré sur la question de savoir pourquoi l’histoire de l’URSS n’a pas trouvé d’écho digne de ce nom en littérature. Back in the Sixties (2003) résulte d’une visite de l’auteur à Cuba en 2002 qui lui fournit l’occasion de revenir sur le mouvement révolutionnaire sud-américain et le tiers-mondisme de sa jeunesse. La comparaison de ces quatre textes permettra de dégager ce qui relie l’évocation de trois périodes historiques différentes et de montrer en quoi ces récits sont illustratifs des rapports que Bergounioux tisse dans son oeuvre avec l’Histoire.

Lien: 1_EtudesRomanesDeBrno_42-2012-1_25

Pour citer cet article:

Manet van Montfrans, ‘Brune, Smith, Ivan et Castro: l’histoire selon Pierre Bergounioux’, Études romanes de Brno, 33, 1, 2012, 235-249.

Terug naar de oorsprong: Geschiedenis en voorgeschiedenis bij Jean Rouaud

Terug naar de oorsprong. Geschiedenis en voorgeschiedenis bij Jean Rouaud, in Tirade, Amsterdam, G.A.van Oorschot, vol.55, No 1 (2011), 70-81.

paard_lascaux[1]In 1996 verscheen van Jean Rouaud (1952)  onder de titel Le paléo circus een mooi geïllustreerd verhaal over het ontstaan van prehistorische rotstekeningen. Rouaud voert een groep jagers ten tonele die ‘s avonds in de beschutting van een grot tot hun verbazing en ook ergernis vrouwen en kinderen aantreffen rond de tweederangsleden van de gemeenschap, de sjouwers. Deze steken gloedvolle verhalen af over de avonturen waarvan zij getuige zijn geweest. Het publiek hangt aan hun lippen en heeft voor de echte helden maar weinig aandacht. Op de achtergrond, in de schaduw, luistert ook een gebochelde verschoppeling mee. Hij wordt getolerereerd maar meer ook niet, en is, wanneer hij zich een voorstelling wil maken van de avonturen van de anderen, op zijn verbeelding aangewezen. Op een goede dag tekent hij, in de ban van een van de jachtverhalen, op de stoffige bodem van de grot de omtrek van een mammoet. Verbouwereerd staart hij naar zijn schepping, veegt hem uit, en herhaalt de beweging. De homo sapiens blijkt ook een homo ludens te zijn.

Verwante literatuur:

  • Jean-Jacques Salgon, Parade sauvage, Verdier 2016.
  • Pierre Michon, La grande Beune,  Verdier, 1997.

Link : www.tirade.nl

I

Bulletin Marcel Proust Vereniging 6, 2014

Manet van Montfrans & Wouter van Diepen (red.) , Bulletin (6) van de Marcel Proust Vereniging Nederland, Amsterdam, Rodopi, 2014.

Wereldwijd was 2013 een hoogtepunt wat Proust betreft: precies honderd jaar geleden verscheen Du côté de chez Swann. Hoe was het om in 1913 het eerste deel van de Recherche te lezen? We kennen de zeer uiteenlopende reacties van Prousts eerste lezers maar ons werkelijk verplaatsen in de kennis, het gemoedsleven en de verwachtingen van een lezer uit de Belle Epoque is moeilijk. Wel kunnen we achterhalen hoe onze tijdgenoten Prousts romancyclus lezen.  Dit nummer bevat  de bespiegelingen van een aantal hedendaagse bewonderaars van Proust:  Joep Leerssen, Ad van der Made, Manet van Montfrans, Gijs van der Zalm, Nell de Hullu, Frans Jacobs, Nelly Moerman,  Annelies Schulte Nordholt en Sjef Houppermans.

Link: www.marcelproust.nl

Des hommes de Laurent Mauvignier: Un roman de filiation?

Des hommes de Laurent Mauvignier: Un roman de filiation?

  Des hommes de Laurent Mauvignier est centré sur deux cousins, qui après avoir fait leur service militaire en Algérie, entre 1960 et 1962, sont rentrés dans leur village, marqués à vie par leurs expériences de la guerre. Un incident amène l’un d’eux, narrateur dans la majeure partie du récit, � …

Lees verder

François Bon: Daewoo

Faire face à l’effacement: voix du réel et voix du théâtre, à propos de Daewoo de François Bon. 

Dans Daewoo-roman (paru en septembre 2004), un je-narrateur se souvient de l’enquête qu’il a faite en Lorraine pendant l’hiver et l’été de 2003. Il raconte comment il s’est documenté, a visité les trois usines de Daewoo ou ce qui en restait, et s’est entretenu avec les personnes affectées par le licenciement collectif.  En quarante-neuf sections se trouve résumés les récits de cette enquête et ses résultats: évocation des lieux, documentation sur l’affaire Daewoo, fragments de rapports officiels, extraits de presse, paroles recueillies et restituées sous forme d’entretiens, dialogues repris à la pièce de théâtre représentée en juillet 2004 au festival d’Avignon. Donner une voix aux acteurs ou plutôt actrices du drame que constitue la fermeture des usines et le licenciement collectif, c’est leur donner un visage, c’est faire face à l’effacement.

Link: Faire face à l’effacement FrançoisBon

Pour citer cet article :
Manet van Montfrans, 2010.  Faire face à l’effacement: voix du réel et voix du théâtre, à propos de Daewoo de François Bon. In Dominique Viart et Jean-Bernard Vray (éds), François Bon, éclats de réalité, Publications de l’Université de Saint Etienne, 2010, 185-203. 

Dante chez Modiano

DANTE CHEZ MODIANO : une divine comédie à Paris

Résumé

Dans l’oeuvre de Patrick Modiano, la topographie parisienne joue un rôle de premier ordre. Renvoyant d’un côté à une certaine réalité extratextuelle, de l’autre à des ouvrages antérieurs de Modiano où ils figurent, les noms de lieux charrient d’un roman à l’autre des sédiments de sens de plus en plus considérables. Tout en s’inscrivant dans le réseau d’associations bien connu des lecteurs familiers de Modiano, les lieux parisiens qu’il évoque dans son roman Dans le café de la jeunesse perdue revêtent une dimension nouvelle et surprenante grâce aux rapports intertextuels avec la Divine Comédie de Dante.

Link: http://www.revue-relief.org

Pour citer cet article: Manet van Montfrans, Dante chez Modiano: une divine comédie à Paris, RELIEF – REVUE ÉLECTRONIQUE DE LITTÉRATURE FRANÇAISE. 2(1), pp.1–21. DOI: http://doi.org/10.18352/relief.127

Proust en Whistler

Le rôle que les portraits mondains et les marines de Whistler, l’un des modèles d’Elstir, ont joué dans la Recherche, a fait l’objet de nombreux commentaires. Il n’en est pas de même pour ‘les Hollande’,  fruit des séjours fréquents du peintre aux Pays-Bas. Les rares références aux voyages en Hollande dans la version définitive de la Recherche pourraient expliquer pourquoi cette partie relativement peu connue de l’oeuvre whistlérienne n’a pas su retenir l’intérêt des spécialistes proustiens. Cependant, Proust avait vu les tableaux, aquarelles et gravures que Whistler avait faits dans les mêmes lieux que lui-même avait visités lors de son voyage de 1902. L’examen de quelques passages dans la Recherche permettra de situer certaines oeuvres hollandaises de Whistler parmi les multiples représentations picturales auxquelles Proust fait allusion dans son roman.

Link: www.brill.nl

Citeren uit dit artikel: Manet van Montfrans, “Les Hollande” de Whistler chez Proust. In S. Houppermans, M. van Montfrans & A. Schulte Nordholt (Eds.), Proust et la Hollande Vol. 8. Marcel Proust Aujourd’hui (pp. 171-199). Amsterdam/New York, Rodop, 2009.

‘Een onweerstaanbaar rebelse schrijver: ernst en spel bij Raymond Queneau

queneau imagesCAM6R0OG‘Een onweerstaanbaar rebelse schrijver: ernst en spel bij Raymond Queneau’ ,  De Academische Boekengids, 74 (2009), 19-24.

Perec droeg in 1978 zijn magnum opus, La Vie mode d’emploi, aan hem op. Patrick Modiano memoreert in zijn autobiografie  Pedigrée (2005) zijn liefde voor honden, het plezier waarmee hij door Parijs zwierf, op zoek naar stof voor krantenstukjes, en zijn legendarische lach: ‘half borrelend, half schel’. En ook romancier Jean-Marie Le Clézio denkt met veel plezier terug aan de gesprekken die hij tussen 1963 en 1968 met de aimabele genius loci voerde in een minuscuul kantoortje bij uitgeverij Gallimard.
Aan aandacht voor het werk van Perec, Modiano en de  met een Nobelprijs onderscheiden Le Clézio ontbreekt het niet. Maar welk lot is in dit derde millennium beschoren aan het oeuvre van hun mentor, Raymond Queneau (1903-1976), generatiegenoot van de surrealisten, prozaschrijver en dichter, vertaler uit het Engels, als Gallimard- redacteur decennialang een centrale figuur in het Parijse literaire leven, lid van de Académie Goncourt, hoofdredacteur van de Encyclopédie de la Pléiade, medeoprichter van de werkgroep voor potentiële literatuur Oulipo (OUvroir de LIttérature POtentielle),
virtuoos experimentator met vertelvormen, én, zoals Louis-Ferdinand Céline, vurig propagandist van het gebruik van een vorm van spreektaal in literaire
teksten?

Link: http://www.academischeboekengids.nl/

Citeren uit dit artikel:

Manet van Montfrans, ‘Een onweerstaanbaar rebelse schrijver: ernst en spel bij Raymond Queneau’ , De Academische Boekengids, 74, 19-24.